Définition des TIC : Différence entre versions

De Wiki livre Netizenship
m
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
Une première approche consiste à se concentrer sur la notion de communication ou sur la notion d'information (numériques). Il s'agit en réalité de la même chose. Seul l'état diffère : à l'état fixe (comme la glace) nous avons l'information ; en mouvement (comme l'eau et la vapeur), nous avons la communication. Le piège, c'est de rester fixé sur le terme « technologies », car ce ce qui compte, ce sont les pratiques, les usages, les méthodes et les personnes. Les outils techniques, qui se renouvellent en permanence, sont à leur service.
 
Une première approche consiste à se concentrer sur la notion de communication ou sur la notion d'information (numériques). Il s'agit en réalité de la même chose. Seul l'état diffère : à l'état fixe (comme la glace) nous avons l'information ; en mouvement (comme l'eau et la vapeur), nous avons la communication. Le piège, c'est de rester fixé sur le terme « technologies », car ce ce qui compte, ce sont les pratiques, les usages, les méthodes et les personnes. Les outils techniques, qui se renouvellent en permanence, sont à leur service.
  
Les informations sont comme des photographies de nos réalités : elles sont statiques. La communication est comme un film : une série de photographies qui se succèdent. La communication, c’est donc de l’information en mouvement. C'est le principe même décrit dans la théorie de l'information par Claude Shannon<ref>[http://pespmc1.vub.ac.be/books/Shannon-TheoryComm.pdf Dans ''A Mathematical Theory of Communication''.].</ref>. Dans toutes les opérations de communication, il y a animation – assemblage et exploitation – de quatre types de paramètres : des informations, des technologies, des utilisateurs, des méthodologies. La communication est donc à l’information ce que le cinéma est à la photographie. Plus riche, plus complexe, avec pour conséquence plus de potentiel !
+
Les informations sont comme des photographies de nos réalités : elles sont statiques. La communication est comme un film : une série de photographies qui se succèdent. La communication, c’est donc de l’information en mouvement. C'est le principe même décrit dans la théorie de l'information par Claude Shannon<ref>[http://pespmc1.vub.ac.be/books/Shannon-TheoryComm.pdf ''A Mathematical Theory of Communication'']. The Belle System Technical Journal, vol. 27, 1948.</ref>. Dans toutes les opérations de communication, il y a animation – assemblage et exploitation – de quatre types de paramètres : des informations, des technologies, des utilisateurs, des méthodologies. La communication est donc à l’information ce que le cinéma est à la photographie. Plus riche, plus complexe, avec pour conséquence plus de potentiel !
  
 
Dans l’expression TIC, il y a redondance : I et C étant la même chose, dans un état différent. Il en va de même pour les autres expressions associant information et communication comme par exemple :
 
Dans l’expression TIC, il y a redondance : I et C étant la même chose, dans un état différent. Il en va de même pour les autres expressions associant information et communication comme par exemple :

Version du 24 juillet 2014 à 17:07

technologie, communication, information, TIC, ICT, TICE.


S'il vous prend l'envie d'assister à une conférence qui traite des problématiques d'internet, le mot-clé ne sera pas internet, mais plutôt TIC, ICT, voire TSI (Technologies de la Société de l'Information). De jolis acronymes, couramment utilisés dans les milieux académiques et scolaires, qui servent à désigner une thématique aux contours finalement assez flous. De quoi s'agit-il exactement ? D'internet ? D'informatique ? De télécommunication ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'existe pas de consensus sur la définition des Technologies de l'information et de la communication (TIC).

Une première approche consiste à se concentrer sur la notion de communication ou sur la notion d'information (numériques). Il s'agit en réalité de la même chose. Seul l'état diffère : à l'état fixe (comme la glace) nous avons l'information ; en mouvement (comme l'eau et la vapeur), nous avons la communication. Le piège, c'est de rester fixé sur le terme « technologies », car ce ce qui compte, ce sont les pratiques, les usages, les méthodes et les personnes. Les outils techniques, qui se renouvellent en permanence, sont à leur service.

Les informations sont comme des photographies de nos réalités : elles sont statiques. La communication est comme un film : une série de photographies qui se succèdent. La communication, c’est donc de l’information en mouvement. C'est le principe même décrit dans la théorie de l'information par Claude Shannon[1]. Dans toutes les opérations de communication, il y a animation – assemblage et exploitation – de quatre types de paramètres : des informations, des technologies, des utilisateurs, des méthodologies. La communication est donc à l’information ce que le cinéma est à la photographie. Plus riche, plus complexe, avec pour conséquence plus de potentiel !

Dans l’expression TIC, il y a redondance : I et C étant la même chose, dans un état différent. Il en va de même pour les autres expressions associant information et communication comme par exemple : Information & Communication Technologies - en anglais, alias ICT, également IT pour Information Technologies (les technologies de l’information), et Systèmes d’Information et de Communication.

Références

  1. A Mathematical Theory of Communication. The Belle System Technical Journal, vol. 27, 1948.