L'identité numérique

De Wiki livre Netizenship
Révision datée du 4 mars 2011 à 11:10 par Tbondolfi-assistsc (discussion | contributions) (Page créée avec « == Version PDF et imprimée == Prenez un moteur de recherche, saisissez « prénom nom »et regardez le résultat ; vous y verrez une série de traces numériques qu'une per… »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Version PDF et imprimée

Prenez un moteur de recherche, saisissez « prénom nom »et regardez le résultat ; vous y verrez une série de traces numériques qu'une personne a pu laisser. C'est un élément fort de l'identité numérique. D'autres éléments ne sont pas nécessairement disponibles via un moteur de recherche, comme par exemple les photos que vous avez pu mettre sur un espace sécurisé ou simplement sur le disque dur de votre ordinateur personnel, mais aussi les données qui se baladent dans les bases de données, de votre pays de résidence, de vos assurances, etc. L'ensemble de ces informations sur vous c'est votre identité numérique, au même titre l'ensemble des informations sur une organisation ou un groupe constitue l'identité numérique de ce groupe. Mais finalement en quoi cela peut-il nous être important ? Sommes-nous malades de l'ego au point de vouloir absolument contrôler notre réputation et voir ce qu'il est dit de nous sur le web ou ailleurs ? Non ; les enjeux sont plus subtiles, plus profonds, et finalement plus sains. Il s'agit de choisir si l'on veut que son identité soit définie par d'autres ou par soi. Car si la première page du résultat d'un moteur de recherche c'est un profil où il y a des éléments que l'on maîtrise sur soi, on aura simplement permis à ceux qui souhaitent en savoir plus sur notre identité d'être aiguillés sur quelque chose que l'on reconnaisse. C'est l'équivalent d'une page officielle, d'un choix volontaire de nous profiler plutôt que de se laisser profiler par d'autres. Fichez-vous plutôt que de vous laisser ficher !

Dans l'identité virtuelle on distingue:

  1. l'ePortfolio, qui est l'espace central
  2. les données privées
  3. les données non-maîtrisées qui font aussi partie de notre réputation (c'est-à-dire tout ce que les autres disent sur nous, et que l'on ne peut pas maîtriser)

Encart: les limites de la réputation : calomnie et diffamation

Légalement, chacun peut exprimer une opinion sur une autre personne, pour autant que cette opinion ne soit pas calomnieuse ou diffamatoire. La limite est disponible dans la loi, il y a des jurisprudences, il est difficile de mettre une limite entre liberté d'expression et actionnisme discriminatoire, en cas de doute n'hésitez pas de demander.

Exemples : « Je trouve que cette entreprise ou cette personne n'est pas correcte. » est une opinion, même si elle n'est pas étayée, ce n'est pas de la diffamation. Alors que « Cette entreprise ou cette personne fréquente un club de mafieux qui n'hésite pas à enfreindre la loi » peut être considéré comme de la diffamation ou de la calomnie s'il n'y a aucunes preuves qui sont données, basées sur un jugement légal. Il est par contre possible de dire « Vito Corleone est un célèbre mafieux qui a été jugé plusieurs fois. »


Encart: ePortfolio, la partie maîtrisée de l'identité numérique

Dès l'apparition du Web, les pionniers ont adopté le principe "tout d'abord, je me présente", devenu la page "à propos de l'auteur" sur les blogs. Dans la formation, on l'appelle maintenant l'ePortfolio. Ce qui compte, ce n'est pas son résultat sur le Web, comme s'il s'agissait d'une carte de visite virtuelle, mais la réflexion que l'ePortfolio amorce, la démarche qu'il inspire durant sa réalisation et sa mise à jour. Cela pousse à se demander qui suis-je ? Quels sont mes projets ? Comment les présenter, les archiver, les mettre à jour ? Quelles informations partager ? Quelles limites entre domaine public et monde privé ? C'est aussi le meilleur moyen d'évaluer le degré d'eCulture générale d'une personne, en cherchant sur le Web les traces de tout ce qu'elle a publié (volontairement ou involontairement).

Grandschema.jpg