Le PC tout nu : Différence entre versions

De Wiki livre Netizenship
(Notes et références)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Système d'exploitation, liberté, PC, GNU/Linux.''
+
''système d'exploitation, liberté, PC, GNU/Linux.''
 
-----
 
-----
 
 
En acquérant un ordinateur personnel (PC ou Mac), vous n'achetez pas que du matériel, vous achetez aussi un [http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_d'exploitation système d'exploitation] et plein de logiciels pré-installés : souvent un traitement de texte, un navigateur... Microsoft et Apple ont institué cette habitude :  
 
En acquérant un ordinateur personnel (PC ou Mac), vous n'achetez pas que du matériel, vous achetez aussi un [http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_d'exploitation système d'exploitation] et plein de logiciels pré-installés : souvent un traitement de texte, un navigateur... Microsoft et Apple ont institué cette habitude :  
  
Ligne 14 : Ligne 13 :
  
 
Le fait que les PC soient vendus avec des logiciels pré-installés a tout de même un avantage : cela signifie qu'une installation et qu'un test ont été réalisés et que tout fonctionne correctement. Mais cela serait également possible avec des logiciels libres : l'Asus Eee PC, à sa sortie début 2008, a été vendu avec une version de GNU/Linux pré-installée. Ce système d'exploitation, alternative à Apple et Windows, poursuit sa progression. De plus en plus de distributeurs propose désormais des ordinateurs tournant sur GNU/Linux.  
 
Le fait que les PC soient vendus avec des logiciels pré-installés a tout de même un avantage : cela signifie qu'une installation et qu'un test ont été réalisés et que tout fonctionne correctement. Mais cela serait également possible avec des logiciels libres : l'Asus Eee PC, à sa sortie début 2008, a été vendu avec une version de GNU/Linux pré-installée. Ce système d'exploitation, alternative à Apple et Windows, poursuit sa progression. De plus en plus de distributeurs propose désormais des ordinateurs tournant sur GNU/Linux.  
 
  
 
[[Fichier:Asus eeepc sur stand aful.jpg]]
 
[[Fichier:Asus eeepc sur stand aful.jpg]]
 
  
 
Ce qui compte n'est pas tant la présence ou non de logiciels et d'un système d'exploitation pré-installés, mais de laisser la liberté de choix. Ce que promeuvent les acteurs d'une société libre. Essayez vous-même : allez dans un magasin et demandez un ordinateur sans aucun programme pré-installé...  
 
Ce qui compte n'est pas tant la présence ou non de logiciels et d'un système d'exploitation pré-installés, mais de laisser la liberté de choix. Ce que promeuvent les acteurs d'une société libre. Essayez vous-même : allez dans un magasin et demandez un ordinateur sans aucun programme pré-installé...  
 
  
 
{| class="wikitable"
 
{| class="wikitable"

Version du 7 avril 2013 à 23:26

système d'exploitation, liberté, PC, GNU/Linux.


En acquérant un ordinateur personnel (PC ou Mac), vous n'achetez pas que du matériel, vous achetez aussi un système d'exploitation et plein de logiciels pré-installés : souvent un traitement de texte, un navigateur... Microsoft et Apple ont institué cette habitude :

  • Apple parce que le matériel qu'ils fournissent est produit exclusivement par eux ;
  • Microsoft parce qu'ils ont signé des contrats de partenariat (parfois d'exclusivité) avec la majorité des fabricants (HP, Dell...) en leur donnant le choix entre vendre des ordinateurs avec leur système d'exploitation ou pas du tout.

Dans les faits, même si les deux entreprises ont été condamnées à plusieurs reprises dans le cadre de la loi contre la concurrence déloyale et le monopole, elles continuent avec ces pratiques, plus largement en installant un environnement d'application qui rend toute concurrence difficile. En effet, la majorité des utilisateurs d'ordinateurs personnels n'ont ni la culture informatique leur permettant d'installer un système d'exploitation, ni la culture citoyenne nécessaire pour se rendre compte qu'ils acceptent l'équivalent d'une voiture avec utilisation exclusive sur une autoroute privée.

C'est dans ce contexte que l'on aborde le thème du PC tout nu. Cette expression désigne un ordinateur fabriqué avec des composants compatibles avec tous les autres respectant les normes. IBM a rendu cette compatibilité possible dans les années 1980, en publiant les spécifications de son architecture matérielle, permettant aussi qu'on fabrique un PC compatible avec les machines IBM et donc, par conséquent, un ordinateur qui ne comprend pas de logiciels pré-installés. On parle alors de PC tout nu, comme si l'on parlait de café tout nu s'il ne comprenait ni sucre ni lait par défaut.

Trouver un PC tout nu est impossible dans une grande surface. De nombreuses législations nationales rendent obligatoire la vente de composants de ce type, pour qu'un client ait la possibilité d'acheter du matériel informatique sans acquérir le package de logiciels qui l'accompagne.

Le fait que les PC soient vendus avec des logiciels pré-installés a tout de même un avantage : cela signifie qu'une installation et qu'un test ont été réalisés et que tout fonctionne correctement. Mais cela serait également possible avec des logiciels libres : l'Asus Eee PC, à sa sortie début 2008, a été vendu avec une version de GNU/Linux pré-installée. Ce système d'exploitation, alternative à Apple et Windows, poursuit sa progression. De plus en plus de distributeurs propose désormais des ordinateurs tournant sur GNU/Linux.

Asus eeepc sur stand aful.jpg

Ce qui compte n'est pas tant la présence ou non de logiciels et d'un système d'exploitation pré-installés, mais de laisser la liberté de choix. Ce que promeuvent les acteurs d'une société libre. Essayez vous-même : allez dans un magasin et demandez un ordinateur sans aucun programme pré-installé...

Migrer sous GNU/Linux?

Article paru dans No Pasaran, n°77, hiver 2009-2010

Beaucoup d'utilisateurs d'ordinateurs, y compris militants, rechignent à abandonner Windows pour un système GNU/Linux, tel qu'Ubuntu ou Mandriva, par crainte ou méconnaissance. Voici quelques réponses susceptibles de réjouer les principales réticences.

« Je n'y connais rien, je ne suis pas informaticien. »

On ne parle pas de programmation mais bel et bien de l'utilisation d'un système libre.

« On m'a dit que c'était trop compliqué à installer. »

II suffit de savoir lire pour le faire, d'avoir un graveur (intégré aux ordinateurs depuis des années) et un CD-R vierge de 80 minutes (frais : 1 euro). Si tu n'arrives pas à graver le système sur un CD-R (obligatoire), Ubuntu t'en envoie même un gratuit par la poste. Pour le reste, il suffit d'aller sur le site d'Ubuntu et de suivre, une à une, les procédures...

« J'ai pas le temps de me lancer dans ça. »

Lecture de la documentation comprise, il faut deux heures maximum pour découvrir puis installer Ubuntu, puis se livrer à une première découverte.

« Je ne veux pas effacer le système Windows et j'ai peur de perdre mes données sur l'ordinateur. »

Tu ne perdras rien du tout. Tu auras une session Windows (si tu souhaites le conserver) et une session Ubuntu (où tu pourras transférer tes données d'ailleurs, car tout est compatible avec Windows).

« Qu'est-ce que ça change ? »

Tout, ou presque. Le changement le plus profond, c'est la philosophie du logiciel et du système libre et gratuit, basé sur la coopération et l'entraide de la communauté de chaque système. C'est ce formidable élan coopératif international qui a abouti à un tel niveau réussite. Car tout est gratuit, testé, fiable et pratique. Le système d'Ubuntu 9.10 est fourni avec une floppée de logiciels dans tous les domaines (bureautique, gestion de projets, musique, PAO, DAO, jeux...). Grâce à la logithèque, tu peux à loisir installer et désinstaller chaque logiciel, chaque programme, chaque jeu... Tu personnalises ton ordinateur, facilement, gratuitement, selon tes besoins exacts. Avec une maintenance et des conseils totalement gratuits, sans aucun risque de virus. Grâce à Ubuntu, je me suis mis à aimer l'informatique alors que je n'étais que simple utilisateur auparavant.

« Un ordinateur sur mesure, tu peux préciser ? »

Avec le système Ubuntu 9.10, tu ne vas pas télécharger des logiciels sur le net, tu pars directement du menu (onglet « application » - logithèque) pour les tester et éventuellement les intégrer à ton système. Il y a des centaines de logiciels sur ta logithèque, tu peux en trouver d'autres sur les sites GNU/Linux. Avec ce système, tu détermines avant tes besoins. Puis, tu testes des logiciels (gratuits avant, pendant, après...) et gardes ceux dont tu as besoin. C'est pourquoi il est important de lister tes besoins et ceux de tes proches avant de te lancer !

« Le gratuit, j'y crois pas, faudra bien payer un jour »

C'est vrai que tout est tellement gratuit que cela en devient gênant. Pas d'abonnement, pas d'argent à dépenser pour les antivirus, les logiciels, la maintenance... Tu n'es plus une vache à lait, mais un coopérant ! C'est pourquoi il ne faut pas voir les systèmes GNU/Linux en tant que consommateur : être coopérant, c'est signaler les bugs, proposer des idées, essayer, pourquoi pas, de programmer en propageant la philosophie du logiciel libre. Évidemment, rien n'est obligatoire, mais je trouve moralement correct de rendre ce qu'on a reçu d'une manière ou d'une autre !

« Pourquoi te fatiguer, c'est terminé, Windows 7 va tout enfoncer. »

MS-Windows permet de voir dix films en même temps et de contrôler à distance l'ordinateur de tes enfants : c'est bien comme philosophie... un « gadget », ni réellement utile, ni même distrayant ! C'est mieux pour les jeux, c'est indéniable : effectivement, Ubuntu ne propose pas de jeux où des militaires canardent des terroristes à longueur de journée, mais plutôt des jeux de réflexion, de délassement...

« C'est fini là ? »

Je n'ai qu'une chose à rajouter : essaie par toi-même !

Raphaël M.