Le contrat social de Debian

De Wiki livre Netizenship
Révision datée du 19 septembre 2011 à 16:00 par RaphaelRousseau (discussion | contributions) (Encart le contrat social Debian)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Encart : le contrat social de Debian

Le projet Debian, au-delà d'un regroupement de programmeurs passionnés par la création d'un système d'exploitation libre et performant, s'est doté d'une organisation très efficace ressemblant beaucoup à une démocratie !

Leur leader est élu par tous les développeurs enregistrés, les discussions (par liste de diffusion électronique) sont ouvertes aux non-membres, ils ont un code de conduite public et un processus d'intégration très strict ; en outre, ils ont produit leur propre définition du logiciel libre (DFSG pour Debian Free Software Guidelines), qui fait référence aux côtés de la Définition du logiciel libre (de la FSF, Free Software Foundation) et de la définition de l'open source (de l'OSI, Open Source Initiative). Enfin, pour que le projet ne dévie pas en cours de chemin, les développeurs Debian ont créé leur propre contrat social, qui est le pilier auquel chacun se réfère pour les prises de décisions critiques.

Ce contrat est à destination de la communauté du logiciel libre, à laquelle Debian se consacre.

  • Debian demeurera totalement libre.
  • Nous donnerons nos travaux à la communauté des logiciels libres.
  • Nous ne dissimulerons pas les problèmes.
  • Nos priorités sont nos utilisateurs et les logiciels libres.
  • Prise en compte des "Travaux non conformes à nos standards sur les logiciels libres".

Comme vous pouvez le constater, ce contrat social constitue un parti-pris très radical envers le logiciel libre et ses utilisateurs, donc orienté définitivement vers le bien commun. Inspirant, non ?