Réseaux informatiques : des clients et des serveurs : Différence entre versions

De Wiki livre Netizenship
(Mots-clés, gras italique)
m
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
La notion de réseau s’appuie précisément sur cet équilibre entre les clients (les machines que nous avons sous la main) et les serveurs (les machines appartenant au fournisseur du service en question). Par exemple, Un PC -Personal Computer- selon sa configuration, peut être utilisé comme client ou devenir un serveur. Cette prise de conscience vous permettra d'appréhender l’architecture des réseaux et la dynamique sociale qu’ils recèlent.
 
La notion de réseau s’appuie précisément sur cet équilibre entre les clients (les machines que nous avons sous la main) et les serveurs (les machines appartenant au fournisseur du service en question). Par exemple, Un PC -Personal Computer- selon sa configuration, peut être utilisé comme client ou devenir un serveur. Cette prise de conscience vous permettra d'appréhender l’architecture des réseaux et la dynamique sociale qu’ils recèlent.
  
'''Quand on pense Internet, communication, informatique, on doit penser serveurs et clients''' c'est comme cela que l'on ne sera pas perdu.
+
'''Quand on pense Internet, communication, informatique, on doit penser serveurs et clients'''. C'est comme cela que l'on ne sera pas perdu.
 
On arrivera ainsi à avoir une vue d'ensemble. C'est une grille d'analyse essentielle qui prend en compte l'aspect individuel et collectif, l'aspect émetteur-récepteur ou intermédiaire-transit.
 
On arrivera ainsi à avoir une vue d'ensemble. C'est une grille d'analyse essentielle qui prend en compte l'aspect individuel et collectif, l'aspect émetteur-récepteur ou intermédiaire-transit.
  

Version du 2 octobre 2011 à 13:21

serveur, client, logiciel libre



Quand vous allez dans votre restaurant favori, vous espérez secrètement que votre serveu(r)se préféré(e) sera là pour vous rendre la soirée encore plus agréable. Malheureusement, la réalité ne rejoint pas toujours vos souhaits les plus forts.
Le serveur de vos rêves sera peut-être ce soir-là affecté à une autre aile du restaurant. Et, quand bien même, si vous aviez la chance de vous retrouver avec lui, vous devriez le partager avec d’autres clients. C’est ainsi !

On ne peut pas tout individualiser dans notre société, nous sommes bien trop nombreux pour cela ; le partage, la mutualisation, sont un nécessité ! En informatique, il existe aussi des serveurs ; et dans ce domaine aussi, il faut qu’il y ait un équilibre entre les dimensions individuelles et collectives. La notion de réseau s’appuie précisément sur cet équilibre entre les clients (les machines que nous avons sous la main) et les serveurs (les machines appartenant au fournisseur du service en question). Par exemple, Un PC -Personal Computer- selon sa configuration, peut être utilisé comme client ou devenir un serveur. Cette prise de conscience vous permettra d'appréhender l’architecture des réseaux et la dynamique sociale qu’ils recèlent.

Quand on pense Internet, communication, informatique, on doit penser serveurs et clients. C'est comme cela que l'on ne sera pas perdu. On arrivera ainsi à avoir une vue d'ensemble. C'est une grille d'analyse essentielle qui prend en compte l'aspect individuel et collectif, l'aspect émetteur-récepteur ou intermédiaire-transit.

Compléments

La majorité des serveurs sous logiciel libre

Aujourd'hui, environ 70% des serveurs tournent sur Apache[1], sous licence logicielle libre. 65% des serveurs Web utilisent un système de type UNIX, dont 50% sont en fait un système GNU/Linux[2]. Lorsque deux personnes ou plus communiquent d’ordinateur à ordinateur, elles passent donc souvent par des serveurs sous licence libre. L'architecture des réseaux dépend donc beaucoup de la culture libre. La culture privative n’est pas dominante.

Notes et références

  1. Apache est un serveur Web, logiciel chargé d'envoyer les pages Web que notre navigateur demande. Il est utilisé sur 68% des sites Web dans le monde, d'après des statistiques du 27 septembre 2011
  2. D'après des statistiques du 27 septembre 2011