Critères qualité d'un article web

De Wiki livre Netizenship
Révision datée du 22 juillet 2016 à 09:22 par Villa (discussion | contributions) ("copier-coller de la version 1.1 mai 2016 de l'ODT CDN")
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Notions-clés:Ecriture web, écriture journalistique, journalisme,critères qualité,contenu,mise à jour,mise en page.,réseau hypertextuel

Profils-clés:Ynternet.org


Face à une page web, on cède facilement à l'émotion : une page très belle ou un site très laid nous influencent dans le crédit (ou discrédit) envers l'information qu'il contient, avant même d'avoir abordé les questions du fond. Il existe cependant des critères reconnus en matière de qualité que vous pouvez garder en pense-bête, surtout dès que les enjeux de votre recherche sont importants, et que vous voulez éviter que votre subjectivité n'entrave votre raison. Le présent article est extrait du guide de la fondation Ynternet.org où la question se pose dans l'autre sens, comme dans un miroir : à quoi devez-vous être attentifs lorsque vous publiez sur le web afin de produire des articles de qualité ? Il existe des standards de rédaction, auxquels vous devez vous conformer. Comme il a été dit précédemment, ces standards permettent l'élaboration d'un langage commun avec vos lecteurs. Ils facilitent la lecture de vos articles et assurent de votre sérieux. Libre à vous, ensuite, de dépasser ou même de contourner ces standards, pour faire preuve de créativité. Voici les critères-qualité qui seront (ou devraient être) utilisés pour évaluer vos articles. Inversement, vous pouvez les garder précieusement pour évaluer ceux des autres.

Titre informatif, et si possible incitatif[modifier]

  • Titre court ;
  • Titre adapté au contenu, dans le contenu et dans le ton ;
  • Titre accrocheur, stimulant la lecture de l'article ;
  • Titre contenant les mots-clés d'une recherche web ;

Le titre étant le premier contact du lecteur avec le texte (article, billet), il doit aller droit au but, sans faire de détour. Le titre doit également attirer l'attention du lecteur, lui donner envie d'aller plus loin. Il ne faut pourtant pas céder systématiquement à la tentation d'un titre « racoleur », basé sur un jeu de mots ou promettant des développements décalés par rapport au contenu de l'article. Par exemple, ne titrez pas « Tout sur la faim dans le monde » si votre article ne présente que quelques aspects de cette problématique...

Un titre mal choisi peut notamment avoir ces effets négatifs :

  • Pas assez accrocheur, les lecteurs potentiels ne liront pas l'article en entier, voire pas du tout ;
  • Trop racoleur, les lecteurs liront votre article peut-être seulement partiellement et seront mécontents d'avoir été bernés par le titre.

Forme : informations bien proportionnées[modifier]

  • Bien proportionnées : des sections de longueur homogène, des phrases assez courtes pour faciliter la lecture sur un écran, des argumentations sur les affirmations les plus inhabituelles ;
  • Taille du texte adaptée à l'information présentée ;
  • Possibilité donnée au lecteur d'aller plus loin ;
  • Éléments utiles accessibles directement dans l'article, ne serait-ce qu'un résumé avec un lien sur un développement dans une autre page ou un autre site.

L'écriture web est généralement destinée à être utile. Un article trop court sur une information importante ou complexe est frustrant, alors qu'un article long sur une nouvelle modeste ou anodine provoque une perte d'attention chez le lecteur. Des liens vers d'autres sites ou vers des articles complémentaires de votre site permettront de ne pas allonger le texte outre mesure, tout en donnant au lecteur la possibilité d'approfondir sa connaissance du sujet s'il en a l'envie et le temps.

Introduction : intention du document immédiatement disponible[modifier]

  • Les éléments les plus importants en début d'article ;
  • Présentation de l'intention de l'article ;
  • Transition avec la suite.

Vous devez adopter une règle d'or de l'écriture journalistique : votre texte commencera par la présentation succincte des éléments principaux, qui seront développés dans le corps de l'article. C'est ce qui permettra au lecteur de savoir si l'article vaut le coup d'être lu. En fin d'introduction, vous ménagerez une transition avec la suite, le premier paragraphe de votre développement. Il faut se souvenir que le lectorat n'a pas l'obligation de vous lire, et que, contrairement à l'écriture sur support papier (journaux ou livres), il n'a sans doute pas acheté le document lui-même. S'il vous lit en entier, vous aurez gagné dans l'économie de l'attention, et ce sera la première reconnaissance que vous obtiendrez de l'écriture sur le web... N'oubliez pas que, contrairement au monde physique, la sortie d'un site web n'est jamais qu'à un clic de souris !

Fraîcheur : informations à jour[modifier]

  • Informations datées ;
  • Informations hors actualité classées dans les rubriques appropriées ;
  • Informations plus récentes, sur la page d'accueil.

Une information qui est dépassée devrait indiquer clairement qu'elle l'est, ne serait-ce qu'en précisant sa date de publication, voire de dernière mise à jour. Inutile d'ôter d'internet une information dépassée, elle pourrait malgré tout rester accessible via divers biais. Le mieux est de faire évoluer toute information publiée sur internet, de manière à ce que le lectorat puisse bénéficier d'une information « vivante ». Si vous annoncez un événement auquel vous avez participé ou à venir, pensez à le dater. Rien n'est plus pénible que de se préparer à participer à un concert, une conférence... Et savoir ensuite que l'événement a déjà eu lieu ! Bien entendu, les informations les plus récentes seront placées sur la page d'accueil.

Orthographe et syntaxe irréprochables[modifier]

  • Révisez systématiquement l'orthographe d'un texte avant publication, même si vous pensez que votre lectorat n'y est pas sensible, même si vous avez toujours été nul-le en orthographe et enfin même si le fond doit l'emporter sur la forme ;
  • Rédigez plusieurs fois un même article en améliorant successivement la forme ;
  • Faites relire l'article par des personnes variées (environnement familial, camarades d'études, amis, collègues selon les cas).

Comme nous l'avons vu plus haut, un minimum de rigueur est nécessaire sur la correction linguistique.

Rappelez-vous que :

  • Un article comportant de nombreuses fautes d'orthographe et grammaticales est pénible à lire car il distrait l'attention ;
  • Produire un document sans faute est une source de satisfaction supplémentaire et donne l'occasion de se faire relire par d'autres (et les correcteurs orthographiques sont généralement intégrés aux outils de traitement de texte, voire aux navigateurs web) ;
  • La crédibilité de l'information prend en considération cette donnée, car si un message est important, sa correction linguistique sera d'autant plus soignée ;
  • Certains rédacteurs éviteront de mettre des liens pointant vers une information comportant des fautes linguistiques.

Exemples : concrets, pratiques et vérifiables

  • Fournir les sources des exemples et illustrations du propos ;
  • Mentionner clairement l'emprunt d'arguments, d'idées... à d'autres sites ;
  • Illustrer les propos théoriques ou généraux par des exemples tirés de l'expérience (la vôtre ou celles de personnes dont vous citerez la source).

Le web permet de naviguer facilement d'un site à l'autre, d'une page à l'autre. Rester vague ou trop théorique est suspect et ennuyeux à la lecture. Le rédacteur sera d'autant plus crédible et intéressant qu'il aura su puiser dans son vécu pour partager ses connaissances, en l'illustrant par des récits d'expériences, des cas concrets et pratiques.

Vous n'êtes pas seul sur le web, et ce que vous écrivez doit être relié à d'autres sites, créant ainsi un vaste réseau hypertextuel faisant entendre plusieurs voix complémentaires. N'hésitez donc pas à faire référence à d'autres auteurs et à fournir au lecteur les sources de vos arguments. Cela vous inscrit dans des communautés de pensée et d'expérience et prouve que vous avez lu avant d'écrire.

Illustrez le propos[modifier]

  • L'image renforce le texte ;
  • L'image fournit des éléments qu'il n'est pas nécessaire d'ajouter dans le texte ;
  • L'utilisation des images est conforme au droit d'auteur ;

On dit qu'une image vaut mille mots. Lorsqu'on lit un article, même court, une image peut alléger le texte et appuyer le propos. Si l'occasion se présente, pourquoi ne pas profiter d'images disponibles sur internet dont les auteurs sont désireux de permettre à d'autres de les utiliser librement ?[1]

La généralisation des appareils photos numériques permet également d'utiliser ses propres images. N'oubliez pas de dimensionner vos images pour le web (à la résolution 72 dpi, le 300 dpi étant réservé à l'impression). Enfin, précisez le type d'utilisation autorisée (la licence).

Informations et liens contextuels (historique, géographique)[modifier]

Répondre aux questions où ? quand ? qui ? comment ? pourquoi ?

  • Fournir le contexte général et les enjeux d'un événement ;
  • Situer sa réflexion dans le contexte d'un débat d'idées ou un courant de pensée.

Internet est un monde à part, sans chair ni repère. C'est donc à l'auteur (vous !) de fixer les repères permettant à vos lecteurs de savoir pour un événement :

  • Quand il a eu lieu (sans parler d'hier, demain, la semaine prochaine ni l'an dernier, à moins de retoucher votre article très fréquemment) ;
  • Où il s'est déroulé (sans utiliser des termes relatifs comme pas loin d'ici, à la frontière de notre beau pays) ;
  • Qui y a participé (éviter les formules comme mon frère s'il est connu car tout votre lectorat ne saura pas de qui il s'agit) ;
  • Dans quel contexte politique, économique, social... il s'est produit (si vous ne le rappelez pas et que votre texte comporte des sous-entendus, vous risquez de perdre un lectorat qui ne les saisira pas) ;
  • Les enjeux liés à ce contexte (implications, tendances...)

Pour mettre en avant la pertinence d'un écrit, il sera toujours bienvenu de le situer au sein d'une discipline ou d'un débat ayant cours sur le sujet. Cela permettra à ceux qui ne sont pas familiers avec le domaine concerné de savoir comment se positionne le document par rapport à d'autres écrits. N'hésitez pas à créer des liens vers d'autres pages web pour préciser toutes ces informations.

« À propos » : contenus appropriés[modifier]

  • Information « juste à temps » ;
  • Information pertinente, sans parasites ;
  • Information utile ;
  • Termes spécialisés expliqués ;
  • Information vérifiable.

La première qualité d'une information, c'est d'être disponible lorsqu'on en a besoin. Vous devez donc être un rédacteur réactif, qui publie fréquemment et met à jour souvent, à chaque fois qu'une information digne d'intérêt doit être diffusée. Vous devez éliminer toutes les informations « parasites » qui feraient perdre le fil de votre propos principal. Ne vous perdez donc pas dans les détails et surtout, structurez vos articles de manière à fournir l'information importante dès les premières phrases.

Si vous évoquez un domaine très spécifique, qu'il s'agisse d'une activité professionnelle ou d'une activité privée, vous veillerez à élaborer un glossaire des termes les moins connus, ou au moins à en préciser le sens au bas de votre article, ou dans des infos-bulles s'ouvrant au passage de la souris sur le mot en question. De la même façon, vous développerez les sigles et acronymes, y compris les plus courants.

Enfin, toutes les informations fournies doivent être vérifiables, soit par référence à d'autres textes (pages web, presse...), soit en contactant les personnes que vous aurez pris soin de mentionner.

Quiz « Esprit critique face à l'info »[modifier]

Question : parmi les critères suivants, lesquels contribuent à assurer la fiabilité d'une information publiée sur une page web ? (plusieurs réponses) :

  1. La date de mise en ligne de l'article ou de sa dernière mise à jour.
  2. L'abondance d'illustrations.
  3. La possibilité de contacter l'auteur de l'article et d'avoir des informations sur lui.
  4. La présence de bandeaux publicitaires.
  5. La présence de références dans l'article, liens vers d'autres pages Web ou citations d'articles papier.
  6. La recommandation de cet article par une star du show-biz, montrée en vidéo sur la page d'accueil du site.
  7. Le fait d'être citée par d'autres sites réputés.

Question : Sur le web, les auteurs doivent évaluer avec soin la valeur des ressources trouvées. Quels sont les critères principaux qui vont m'aider ? (plusieurs bonnes réponses) :

  1. Taille de la ressource disponible : nombre de pages de texte, nombre d'images, nombre de mégaoctets de données.
  2. Date de publication ou de dernière mise à jour connue.
  3. Réputation de l'auteur, d'après les autres traces de ses productions que l'on peut découvrir en ligne.
  4. Le type de site : site officiel plutôt que blog ou forum.
  5. Le fait d'avoir reçu spontanément les coordonnées de la ressource Internet par courriel de la part d'une adresse ayant l'air officielle.
  6. L'usage des majuscules qui signifie que les mots ont plus de poids.
  7. Le respect des standards W3C indiqué par le logo présent sur le site.
  8. Liens entrants en provenance d'autres sites ou commentaires laissés par des lecteurs.
  9. Références, citations et liens permettant de se renseigner sur le sujet et de contre-vérifier l'information fournie.
  10. La présence de nombreux commentaires, si la ressource est intégrée à un site autorisant l'interaction avec les lecteurs.

Réponses question n°1 : 3, 5, 7. Réponses question n°2 : 3, 7, 8, 9.

Notes et references[modifier]

  1. Licences régissant l'usage des textes/images/sons publiés sur le portail Cooperation.net qui donnent des liens sur des banques d'images libres