Discussion:Introduction au chapitre I : Différence entre versions

De Wiki livre Netizenship
m (a déplacé Discussion:Introduction au chapitre 2 vers Discussion:Introduction au chapitre 1 en écrasant sa redirection)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Rajouter dans l'introduction du chapitre 2 : est-ce que Internet change les comportements humain? Sous l'angle: internet n'est qu'un outil, est-ce que l'être humain change fondamentalement?
 
Rajouter dans l'introduction du chapitre 2 : est-ce que Internet change les comportements humain? Sous l'angle: internet n'est qu'un outil, est-ce que l'être humain change fondamentalement?
 +
 +
Note de Sam: je trouve cette intro peu claire. Il faudrait définir les termes clés -transition, pardigme- Le lecteur ne sait pas de quoi il est question. De plus, les phrases sont syntaxiquement bancales.
  
 
==Introduction Chapitre 1 Théo==
 
==Introduction Chapitre 1 Théo==
  
 
Introduction pour chapitre transition. Cette introduction s'appelle  les clés de lecture. La vie est une transition; Elle est rythmée de rituels,  d'étapes. Chaque battement, chaque rythme est le signe d'un passage, d'un avant, un après, le signe d'un passage, d'une transition. La citoyenneté numérique, au delà du mot est un des enjeux centraux de  notre société. Quelle société souhaitons nous ? où allons nous ? quelle est la situation ? qu'elles sont les transitions en cours?  Voici deux clés pour bien les comprendre à travers ce chapitre. D'une part la notion de l'écosystème. C'est le degré d'ouverture, de regard que l'on peut porter sur une situation;  deuxièmement la notion de programmation neuro-linguistique : cette discipline conçue par les mêmes qui conçoivent la théorie de l'information et donnèrent les bases à la création d'internet et contribuèrent fortement à la création d'internet traitent de nos réflexes eux même basés sur nos croyances. Voici un exemple : quelqu'un reçoit une baffe, un enfant reçoit une baffe après avoir fait une bêtise. Cela augmentera le réflexe qu'il aura de se protéger lorsque quelqu'un lèvera dorénavant  la main sur  lui. Cette baffe augmentera sa croyance que s'il fait une bêtise il  sera frappé au visage. Mais ce n'est pas tout. Ouvrons notre regard, ecosystémiquement. Si quelqu'un s'approche de lui sans intention de le baffer mais en faisant un geste similaire, il peut se braquer. S'il n'était pas conscient de la bêtise qu'il a faite,  l'enfant peut aussi avoir peur de faire quelque chose de nouveau quel qu'il soit assimilant la nouveauté à une bêtise. Bref, on le voit frapper un enfant au visage, ce n'est pas seulement lui passer un message,  c'est aussi le programmer. Par extension dans ce chapitre sur les transitions, ce que vous retirerez de ce chapitre dépend de vos croyances et du degré d'ouverture de votre regard. Allez-vous prendre en compte l'impact indirect voir l'impact extrêmement  indirect. Exemple simple : dans la majorité des langues on dit site web ce qui permet de distinguer  internet qui est un réseau de transfert d'information et le web qui est un des canaux de ce réseau. Les journalistes francophones ne comprenant pas cette distinction ont commencé dès la fin des années nonante à distiller le terme site internet qui est progressivement devenu la règle. Ceci réduit notre capacité de  comprendre la distinction  entre le web et l'internet et crée une confusion qui réduit notre capacité de comprendre  la transition en cours, plus largement et plus fondamentalement, comprendre l'impact indirect  de la protection des données ou de la protection de la vie privée ou de la présentation. Plus largement, ce chapitre nous ouvre la réflexion sur l'impact de nos croyances dans cette  société de l'information. Pensez produits  logiciel comme microsoft google ou facebook plutôt que  fonction  comme système d'exploitation, moteur de recherche et réseau social a t il un impact sur la qualité de notre vie, et si oui à quel point ? Finalement on peut dire que l'analyse écosystémique et la prise en compte de  la programmation neuro-linguistique dans la société de l'information  , que le degré de prise en compte  des causes et conséquences indirectes des situations et leurs impacts sur nos comportements... voilà l'analyse des facteurs blablabla entre parenthèses écosystème égal impact sur nos comportements  entre parenthèses programmation neuro-linguistique est une application de l'écologie  au monde de l'esprit. C'est d'ailleurs ainsi que l'on nommait celui qui coordonna l'émergence de ces nouvelles disciplines,  Gregory Bateson  : l'écologie spirituelle.
 
Introduction pour chapitre transition. Cette introduction s'appelle  les clés de lecture. La vie est une transition; Elle est rythmée de rituels,  d'étapes. Chaque battement, chaque rythme est le signe d'un passage, d'un avant, un après, le signe d'un passage, d'une transition. La citoyenneté numérique, au delà du mot est un des enjeux centraux de  notre société. Quelle société souhaitons nous ? où allons nous ? quelle est la situation ? qu'elles sont les transitions en cours?  Voici deux clés pour bien les comprendre à travers ce chapitre. D'une part la notion de l'écosystème. C'est le degré d'ouverture, de regard que l'on peut porter sur une situation;  deuxièmement la notion de programmation neuro-linguistique : cette discipline conçue par les mêmes qui conçoivent la théorie de l'information et donnèrent les bases à la création d'internet et contribuèrent fortement à la création d'internet traitent de nos réflexes eux même basés sur nos croyances. Voici un exemple : quelqu'un reçoit une baffe, un enfant reçoit une baffe après avoir fait une bêtise. Cela augmentera le réflexe qu'il aura de se protéger lorsque quelqu'un lèvera dorénavant  la main sur  lui. Cette baffe augmentera sa croyance que s'il fait une bêtise il  sera frappé au visage. Mais ce n'est pas tout. Ouvrons notre regard, ecosystémiquement. Si quelqu'un s'approche de lui sans intention de le baffer mais en faisant un geste similaire, il peut se braquer. S'il n'était pas conscient de la bêtise qu'il a faite,  l'enfant peut aussi avoir peur de faire quelque chose de nouveau quel qu'il soit assimilant la nouveauté à une bêtise. Bref, on le voit frapper un enfant au visage, ce n'est pas seulement lui passer un message,  c'est aussi le programmer. Par extension dans ce chapitre sur les transitions, ce que vous retirerez de ce chapitre dépend de vos croyances et du degré d'ouverture de votre regard. Allez-vous prendre en compte l'impact indirect voir l'impact extrêmement  indirect. Exemple simple : dans la majorité des langues on dit site web ce qui permet de distinguer  internet qui est un réseau de transfert d'information et le web qui est un des canaux de ce réseau. Les journalistes francophones ne comprenant pas cette distinction ont commencé dès la fin des années nonante à distiller le terme site internet qui est progressivement devenu la règle. Ceci réduit notre capacité de  comprendre la distinction  entre le web et l'internet et crée une confusion qui réduit notre capacité de comprendre  la transition en cours, plus largement et plus fondamentalement, comprendre l'impact indirect  de la protection des données ou de la protection de la vie privée ou de la présentation. Plus largement, ce chapitre nous ouvre la réflexion sur l'impact de nos croyances dans cette  société de l'information. Pensez produits  logiciel comme microsoft google ou facebook plutôt que  fonction  comme système d'exploitation, moteur de recherche et réseau social a t il un impact sur la qualité de notre vie, et si oui à quel point ? Finalement on peut dire que l'analyse écosystémique et la prise en compte de  la programmation neuro-linguistique dans la société de l'information  , que le degré de prise en compte  des causes et conséquences indirectes des situations et leurs impacts sur nos comportements... voilà l'analyse des facteurs blablabla entre parenthèses écosystème égal impact sur nos comportements  entre parenthèses programmation neuro-linguistique est une application de l'écologie  au monde de l'esprit. C'est d'ailleurs ainsi que l'on nommait celui qui coordonna l'émergence de ces nouvelles disciplines,  Gregory Bateson  : l'écologie spirituelle.

Version du 24 septembre 2011 à 07:39

Rajouter dans l'introduction du chapitre 2 : est-ce que Internet change les comportements humain? Sous l'angle: internet n'est qu'un outil, est-ce que l'être humain change fondamentalement?

Note de Sam: je trouve cette intro peu claire. Il faudrait définir les termes clés -transition, pardigme- Le lecteur ne sait pas de quoi il est question. De plus, les phrases sont syntaxiquement bancales.

Introduction Chapitre 1 Théo

Introduction pour chapitre transition. Cette introduction s'appelle les clés de lecture. La vie est une transition; Elle est rythmée de rituels, d'étapes. Chaque battement, chaque rythme est le signe d'un passage, d'un avant, un après, le signe d'un passage, d'une transition. La citoyenneté numérique, au delà du mot est un des enjeux centraux de notre société. Quelle société souhaitons nous ? où allons nous ? quelle est la situation ? qu'elles sont les transitions en cours? Voici deux clés pour bien les comprendre à travers ce chapitre. D'une part la notion de l'écosystème. C'est le degré d'ouverture, de regard que l'on peut porter sur une situation; deuxièmement la notion de programmation neuro-linguistique : cette discipline conçue par les mêmes qui conçoivent la théorie de l'information et donnèrent les bases à la création d'internet et contribuèrent fortement à la création d'internet traitent de nos réflexes eux même basés sur nos croyances. Voici un exemple : quelqu'un reçoit une baffe, un enfant reçoit une baffe après avoir fait une bêtise. Cela augmentera le réflexe qu'il aura de se protéger lorsque quelqu'un lèvera dorénavant la main sur lui. Cette baffe augmentera sa croyance que s'il fait une bêtise il sera frappé au visage. Mais ce n'est pas tout. Ouvrons notre regard, ecosystémiquement. Si quelqu'un s'approche de lui sans intention de le baffer mais en faisant un geste similaire, il peut se braquer. S'il n'était pas conscient de la bêtise qu'il a faite, l'enfant peut aussi avoir peur de faire quelque chose de nouveau quel qu'il soit assimilant la nouveauté à une bêtise. Bref, on le voit frapper un enfant au visage, ce n'est pas seulement lui passer un message, c'est aussi le programmer. Par extension dans ce chapitre sur les transitions, ce que vous retirerez de ce chapitre dépend de vos croyances et du degré d'ouverture de votre regard. Allez-vous prendre en compte l'impact indirect voir l'impact extrêmement indirect. Exemple simple : dans la majorité des langues on dit site web ce qui permet de distinguer internet qui est un réseau de transfert d'information et le web qui est un des canaux de ce réseau. Les journalistes francophones ne comprenant pas cette distinction ont commencé dès la fin des années nonante à distiller le terme site internet qui est progressivement devenu la règle. Ceci réduit notre capacité de comprendre la distinction entre le web et l'internet et crée une confusion qui réduit notre capacité de comprendre la transition en cours, plus largement et plus fondamentalement, comprendre l'impact indirect de la protection des données ou de la protection de la vie privée ou de la présentation. Plus largement, ce chapitre nous ouvre la réflexion sur l'impact de nos croyances dans cette société de l'information. Pensez produits logiciel comme microsoft google ou facebook plutôt que fonction comme système d'exploitation, moteur de recherche et réseau social a t il un impact sur la qualité de notre vie, et si oui à quel point ? Finalement on peut dire que l'analyse écosystémique et la prise en compte de la programmation neuro-linguistique dans la société de l'information , que le degré de prise en compte des causes et conséquences indirectes des situations et leurs impacts sur nos comportements... voilà l'analyse des facteurs blablabla entre parenthèses écosystème égal impact sur nos comportements entre parenthèses programmation neuro-linguistique est une application de l'écologie au monde de l'esprit. C'est d'ailleurs ainsi que l'on nommait celui qui coordonna l'émergence de ces nouvelles disciplines, Gregory Bateson  : l'écologie spirituelle.