Système d'exploitation

De Wiki livre Netizenship
Révision datée du 2 octobre 2011 à 14:28 par Heraclite (discussion | contributions) (Introduction)

tronc commun, système d'exploitation, eculture


Introduction

Vous souvenez-vous de votre premier ordinateur, au travail, à la maison, peu importe...? Vous aviez bien compris qu'il fallait quand même vous former, et vous avez probablement cherché d'une manière ou d'une autre à apprendre, soit par vous-même, soit par des cours, soit par un ami déjà chevronné.

Les trois éléments de base, que personne ne vous a fournis mais qui paraissent assez évidents aujourd'hui, c'est qu'il s'agit avant tout d'apprendre le fonctionnement générique d'un ordinateur, puis du traitement de textes et enfinles bases d'Internet : l'e-mail et la navigation sur le Web.

Mais quels sont les cours disponibles ? On trouve par exemple des cours d'utilisation du logiciel de Microsoft Word, ce qui signifie qu'il faut acheter le programme Microsoft Word parce que si, par exemple, on traite du texte pour un courrier électronique, ce ne sera pas expliqué dans le même cours.

Est-ce cohérent ? Est-ce logique ? Pas du tout, car traiter du texte, c'est-à-dire interagir avec un texte sur un ordinateur, fait appel aux mêmes fonctions de base dans un traitement de texte comme Word, ou dans son équivalent logiciel libre Writer de la suite OpenOffice.org, ou encore dans un bloc-notes ou un logiciel de messagerie électronique. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'avant tout il existe des fonctions génériques, des fonctions qui s'appliquent à tous les textes que l'on va traiter sur un ordinateur. Et qu'avant d'apprendre les fonctions spécifiques de Word, de Writer ou autres, il est essentiel d'apprendre les fonctions génériques.

Au même titre qu'avant d'apprendre à nager en pleine mer pendant la tempête ou dans un cours d'eau, le principe c'est déjà de réussir à flotter... C'est ici qu'il est essentiel de préciser que la fracture numérique, qui est devenue une fracture sociale, est justement un problème d'exclusion créée par des systèmes spécifiques. Au même titre que l'on peut cloisonner une personne dans son appartement plutôt que de lui permettre d'avoir une vie sociale, au même titre que l'on peut déformer un nageur en lui apprenant à nager uniquement dans un environnement spécifique, on peut exclure socialement un utilisateur d'ordinateur en lui apprenant les fonctions spécifiques de Word au lieu de lui apprendre les fonctions générales des traitements de textes. Voilà pourquoi, pour passer de la théorie à la pratique, nous avons réalisé une liste des fonctions génériques qui devrait vous permettre de renforcer votre « e-culture générale » et vous permettre de mieux vous y retrouver.

Les bases de la gestion de système d'exploitation

Imaginez une fleur. Au centre, le pistil.
Autour, les pétales.

Le système d'exploitation d'un ordinateur serait un pistil et les autres programmes qui fonctionnement sur votre ordinateur sont autour, comme les pétales de la fleur.

En pratique, voici les points-clés de la manipulation d'un ordinateur :

Allumer/éteindre
La saisie 
Saisie de chiffres et de lettres et commandes simples ou évoluées (complexes).
Identification services/fonctions de base 
Chaque logiciel système et chaque logiciel applicatif contient des fonctions spécifiques à maîtriser.
Le bureau 
Le bureau est le fond de l'écran, par-dessus lequel viennent se superposer des icônes (logiciels et documents) puis, au-dessus des icônes, des logiciel en fonctionnement souvent les uns au-dessus des autres.
La sélection objet 
Avant de donner une commande sur un objet (icône, menu, document, mot, phrase,…), on doit d’abord effectuer une sélection (au moyen de la souris ou du clavier).
La souris/le curseur 
Sert à naviguer dans les divers services et effectuer des commandes faciles (de base). Gauche : ordre de commande Droite : liste les options associées à l’objet sélectionné, fonctions disponibles.
Les icônes et infobulles 
Ce sont les représentations graphiques de programmes/services applicatifs ou systèmes.
La navigation 
Permet de passer d’un service à l’autre (avec souris ou tabulateur). Principe de navigation (ballade avec souris ballade). Aller d’un service à l’autre.
Les menus 
Ils donnent les options des programmes ou du système global.
L'authentification 
Système de reconnaissance des paramètres personnels d'un utilisateur spécifique. On la retrouve aussi sur le web. Le plus fréquent est un identifiant (suite de lettres sans espace, parfois une adresse e-mail) et un mot de passe
Panneau de configuration 
A utiliser avec précaution, c'est le centre de contrôle du système.
Fenêtres 
Principe de multifenêtres.
Couper-Copier–coller 
Copier-coller permet de reproduire ce qui a été copié tandis que Couper-coller déplace ce qui a été coupé.

Conclusion : Ce sont les 10 principes de base. À partir de là, on peut développer ses compétences (traitement de texte, rédaction de site web, traitement d'image, coordination de groupe…). Afin de développer ses compétences de manière harmonieuse, il ne faut pas oublier l’un ou l’autre de ces éléments, comme être capable de faire de super recherches mais ne pas utiliser le système du multifenêtrage.

Conclusion

Ce sont 12 principes de base. À partir de là, on peut développer ses compétences (traitement de texte, rédaction de site web, traitement d'image, coordination de groupe...). Afin de développer ses compétences de manière harmonieuse, il ne faut pas *oublier* l’un ou l’autre de ces éléments (par exemple être capable de faire de super recherches mais ne pas utiliser le système du multi fenêtrages).

Compléments

Migrer sous licence libre

Article paru dans No Pasaran, n°77, hiver 2009-2010

Beaucoup d'utilisateurs d'ordinateurs, y compris militants, rechignent à abandonner Windows pour un système GNU / Linux tel qu'Ubuntu ou Mandriva, par crainte ou méconnaissance. Voici des réponses à ces idées reçues.

« Je n'y connais rien, je ne suis pas informaticien. »

On ne parle pas de programmation mais bel et bien de l'utilisation d'un système libre.

« On m'a dit que c'était trop compliqué à installer. »

II suffit de savoir lire pour le faire, d'avoir un graveur (intégré aux ordinateurs depuis des années) et un CD-R vierge de 80 minutes (frais : 1 euro). Si tu n'arrives pas à graver le système sur un CD-R (obligatoire), Ubuntu t'en envoie même un gratuit par la poste. Pour le reste, il suffit d'aller sur le site d'Ubuntu et de suivre, une à une, les procédures...

« J'ai pas le temps de me lancer dans ça. »

Lecture de la documentation comprise, il faut deux heures maximum pour découvrir puis installer Ubuntu, puis se livrer a une première découverte.

« Je ne veux pas effacer le système Windows et j'ai peur de perdre mes données sur l'ordinateur.»

Tu ne perdras rien du tout. Tu auras une session Windows (si tu souhaites le conserver) et une session Ubuntu (où tu pourras transférer tes données d'ailleurs, car tout est compatible avec Windows).

« Qu'est-ce que ça change ? »

Tout, ou presque. Le changement le plus profond, c'est la philosophie du logiciel et du système libre et gratuit, basé sur la coopération et l'entraide de la communauté de chaque système. C'est ce formidable élan coopératif international qui a abouti à un tel niveau réussite. Car tout est gratuit, testé, fiable et pratique. Le système d'Ubuntu 9.10 est fourni avec une floppée de logiciels dans tous les domaines (bureautique, gestion de projets, musique, PAO, DAO, jeux...) Grâce à la logithèque, tu peux à loisir installer et désinstaller chaque logiciel, chaque programme, chaque jeu... Tu personnalises ton ordinateur, facilement, gratuitement, selon tes besoins exacts. Avec une maintenance et des conseils totalement gratuits, sans aucun risque de virus. Grâce à Ubuntu, je me suis mis a aimer l'informatique alors que je n'étais que simple utilisateur auparavant.

« Un ordinateur sur mesure, tu peux préciser ? »

Avec le système Ubuntu 9.10, tu ne vas pas télécharger des logiciels sur le net, tu pars directement du menu (onglet « application » - logithèque) pour les tester et éventuellement les intégrer à ton système. Il y a des centaines de logiciels sur ta logithèque, tu peux en trouver d'autres sur les sites GNU/Linux. Avec ce système, tu détermines avant tes besoins Puis tu testes des loiciels (gratuits avant, pendant, après...) et gardes ceux dont tu as besoin. C'est pourquoi il est important de lister tes besoins et ceux de tes proches avant de te lancer !

« Le gratuit, j'y crois pas, faudra bien payer un jour »

C'est vrai que tout est tellement gratuit que cela en devient gênant. Pas d'abonnement, pas d'argent à dépenser pour les anti-virus, les logiciels, la maintenance... Tu n'es plus une vache à lait, mais un coopérant ! C'est pourquoi il ne faut pas voir les systèmes GNU / Linux en tant que consommateur : être coopérant, c'est signaler les bugs, proposer des idées, essayer, pourquoi pas, de programmer en propageant la philosophie du logiciel libre. Évidemment, rien n'est obligatoire, mais je trouve moralement correct de rendre ce qu'on a reçu d'une manière ou d'une autre !

« Pourquoi te fatiguer, c'est terminé, Windows 7 va tout enfoncer. »

Windows 7 permet de voir dix films en même temps et de contrôler à distance l'ordinateur de tes enfants : c'est bien comme philosophie... un « gadget », ni réellement utile, ni même distrayant ! C'est mieux pour les jeux, c'est indéniable : effectivement, Ubuntu ne propose pas de jeux où des militaires canardent des terroristes à longueur de journée, mais plutôt des jeux de réflexion, de délassement...

« C'est fini là ? »

Je n'ai qu'une chose à rajouter : essaie par toi-même !

Raphaël M.

Coup de gueule

Un père de famille discute avec des copains sur le trottoir sans prêter attention à son enfant en bas âge qui fait tomber son ballon et court pour l'attraper en marchant sur la route. Une voiture freine pour éviter de l'écraser, le conducteur sort la tête par la fenêtre et lui crie « Eh dites donc vous êtes inconscients ou quoi? ». Inconscience, c'est bien le mot et nous sommes tous d'accord là-dessus.

Un service public de l'État veut aider les demandeurs d'emploi à retrouver du travail. Il mandate une entreprise qui donne des cours Word. « Eh dites donc vous êtes inconscient ou quoi? Vous vous rendez compte que vous êtes en train de créer une fracture numérique en mettant ce demandeur d'emploi sur une voie de garage car il sera dans une culture privative, limitée, qui réduira sa possibilité de prendre conscience des éléments génériques d'Internet et donc de mieux pratiquer le monde numérique? »

En 2010, traiter d'inconscient le directeur d'un service de l'emploi ou un responsable des ressources humaines d'une entreprise qui donne des cours Word n'est pas du tout considéré comme justifié. Et pourtant, c'est là notre cri du cœur citoyen pour dire « Attention, si individuellement le risque de se faire écraser sur la route pour un enfant est plus grave que le risque de prendre des cours Word, à l'échelle d'une société c'est la privatiser et donc contribuer à sa destruction', au même titre qu'une société qui oublierait de mettre des services de recyclage dans ses villes et qui entasserait les détritus loin des regards en espérant que quelqu'un s'en occupe. Se responsabiliser, être conscient, c'est aussi avoir une approche globale, « écosystémique ». Et encore une fois, il ne s'agit pas de se sentir coupable, mais bien de se rendre compte et de prendre les choses en main pour encourager, dans ce cas concret et spécifique, la mise en place de cours pour apprendre les fonctions génériques plutôt que des cours pour apprendre les produits, car seules les fonctions sont durables.

Comment mieux opérer dans sa région, grâce au Net ?

1. CHOISIR SA CoVi D'ADOPTION Visiter la CoVi « témoin » Cooperation.net, et choisir une CoVi d’adoption offrant les 3 services de base. S’y inscrire (cela prend 5 à 30 minutes selon votre maîtrise du navigateur web).

2. BIEN UTILISER L'E-MAIL AVANT TOUT Bien comprendre les 2 systèmes de traitement du courrier électronique : récupération par pop3 et webmail (cela vous permet de traiter beaucoup de courriels), puis adopter la netiquette, le code de conduite sur Internet qui concerne surtout les courriers à destinataires multiples.

3. SE PROFILER SUR UN SITE VITRINE WEB Communiquer ses références personnelles (site perso) et ses activités collectives (site d’organisation), en créant des articles. Il y une aide sur chaque CoVi à ce sujet.

4. ENTRER DANS LA DYNAMIQUE D'INTELLIGENCE COLLECTIVE S'appuyer sur ce qui existe déjà est une clé pour bien gérer les ressources personnelles et collectives. Pour cela, l'essentiel est de bien connaître les méthodes de recherches et d'édition de contenus (intelligence active) et de s’abonner à des listes diffusion (2 types) : forums d’échanges et bulletins d’informations (intelligence passive).

5. DEVENIR PROGRESSIVEMENT UN CONTRIBUTEUR LEGITIME S’imprégner progressivement de la culture de l’Internet communautaire (notamment en traitant tous ses messages reçus et en lisant les articles sur les CoVi, en participant aux forums) ; Vous pourrez alors devenir un bon contributeur, et ainsi devenir vous aussi une source médiatique. Vous publiez vos commentaires, vos savoirs, vos mode d'emplois, vos résultats…

6. CREER VOTRE PROPRE RESEAU D'INFORMATION L'objectif citoyen global et idéal est de sortir de la dépendance aux médias industriels. Vous allez donc progressivement alimenter un carnet d’adresses personnelles. Profils d’internautes intéressants, modes d’emplois pour des programmes d’actions solidaires, opportunités de partenariats, événements, concours… En alliant bonnes pratiques techniques et rédactionnelles, vous aurez après quelques années un fort impact (sur vous-même et vos communautés d'intérêts) avec de faibles investissements en temps et argent.

7. ADOPTER LE BON REGIME D'E-COMMUNICATION Si vous adopter les principes du libre, vous pourrez opérer durablement via le Net en fonction de ces besoins : étudier/veiller sur tous sujets, échanger des ressources, communiquer de manière ciblée, influencer des décisions, coordonner des énergies. Vous allez ainsi gagner du temps, de l’argent et des compétences dans vos projets !


Sources iconographiques

Mise a jour-c8156.jpg