Tribune libre de Raphaël Rousseau : Différence entre versions

De Wiki livre Netizenship
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
-----
 
-----
  
Co-auteur de ce livre, Raphaël Rousseau est internaute depuis 1993 et informaticien diplômé des universités de Paris 6, Paris 9 et de l'école national supérieure des télécommunications (Télécom ParisTech). Après un long séjour en société de services en logiciels libres, il travaille depuis 2004 à son compte et partage ses activités entre l'enseignement et la recherche. Il dispense des formations informatique auprès de professionnels et dans l'enseignement supérieur sur des sujet techniques de programmation d'applications Web. D'autre part, il mène des projets de recherche en culture de la communication électronique financés par l'Union Européenne. A l'heure de la publication de cet ouvrage, il est également en cours de création d'une entreprise de design pour la découpe et la gravure au laser.
+
Co-auteur de ce livre, Raphaël Rousseau est internaute depuis 1993 et informaticien diplômé des universités de Paris 6, Paris 9 et de l'école national supérieure des télécommunications (Télécom ParisTech). Après un long séjour en société de services en logiciels libres, il travaille depuis 2004 à son compte et partage ses activités entre l'enseignement et la recherche. Il dispense des formations sur des sujet techniques de programmation d'applications Web auprès de professionnels de l'informatique et dans l'enseignement supérieur. D'autre part, il mène des projets de recherche en culture de la communication électronique financés par l'Union Européenne. A l'heure de la publication de cet ouvrage, il est également en cours de création d'une entreprise de design pour la découpe et la gravure au laser.

Version du 6 avril 2013 à 22:34

« Compagnon de route, Raphaël trouve bien souvent le mot juste, à chaque étape de notre quête des bonnes pratiques numériques. Il a su me mettre sur les bonnes pistes. Je lui en suis infiniment reconnaissant.» Théo Bondolfi.

RaphaelRousseau-portrait.jpg

Depuis le milieu des années 1990, lors de leur apparition, j'ai vu les fournisseurs d'accès à internet vendre la connexion au réseau des réseaux en faisant miroiter deux choses à leurs potentiels clients :

  • Utiliser internet, c'est juste une question de matériel et de service. Il suffit d'une connexion et d'un ordinateur et vous voilà parés. Lors de la souscription, vous recevez généralement un CD-Rom avec un kit de connexion et quelques logiciels dont un de navigation, pas grand-chose de plus ;
  • Internet, c'est un univers fabuleux, quasi irréel (dans leurs publicités, les fournisseurs d'accès à internet montraient des gens qui étaient dans des mondes virtuels, leurs salons se peuplaient de créatures en images de synthèse).

C'est cet imaginaire là que les clients ont acheté. Ils ont acheté les premiers ordinateurs et ont découvert internet. Mais aujourd'hui, avec quelques années de recul, ils se rendent compte de tous les problèmes que l'on peut rencontrer sur internet : spams, arnaques, cyberintimidation, mal-communication, surdose d'information, etc. Il devient évident qu'on a quand même besoin de formation, d'acquérir un certain nombre de savoirs et de savoir-faire, d'avoir un minimum de perspectives, de comprendre à la fois le qui-est-qui et le qui-fait-quoi sur internet. De connaître les enjeux de l'information médiatisée par l'électronique, les coulisses. Beaucoup cantonnent internet à un nouveau Minitel, un nouveau catalogue de vente à distance, un nouveau système postal. Tous ceux-là passent à côté du réel potentiel d'internet et, en même temps, internet passe à côté de leur immense potentiel humain.

Par ailleurs, toute une frange de la population a été plutôt rebutée par cette vision d'un internet de loisirs et de consommation, recherchant plutôt un outil qui leur permettrait de faciliter leur quotidien, de se relier aux autres et de renforcer leurs engagements au sein de la société.

Enfin, il y a tous les adultes qui n'ont pas de temps à perdre avec ces machins-là et dont l'informatique n'est pas le truc. Ceux-là sont aujourd'hui légions et ne savent pas par quel bout prendre cette problématique : peur de se retrouver perdus dans un dédale sans repère ; peur de s'adresser à leurs amis qui, eux, ont pris le train en marche depuis bien trop longtemps pour aujourd'hui revenir au B-A-BA ; peur de demander à leurs enfants qui baignent dedans et s'agacent vite dès qu'on leur pose deux fois la même question ; peur de ce que ces mêmes enfants pourraient faire à leur insu en tant qu'agresseurs ou victimes dissimulés derrière un écran…

C'est pour m'adresser à tous ces publics que je rencontre depuis des années que j'ai voulu participer à l'écriture de ce livre. En effet, il aborde la plupart des sujets qui devraient faire partie de la boîte à outils de l'internaute, de manière à ce qu'il sache ce qui est écrit en filigrane : des enjeux qui dépassent le loisir et la futilité. Il était essentiel de montrer comment se débrouiller sur le Net sans avoir à devenir informaticien.


Co-auteur de ce livre, Raphaël Rousseau est internaute depuis 1993 et informaticien diplômé des universités de Paris 6, Paris 9 et de l'école national supérieure des télécommunications (Télécom ParisTech). Après un long séjour en société de services en logiciels libres, il travaille depuis 2004 à son compte et partage ses activités entre l'enseignement et la recherche. Il dispense des formations sur des sujet techniques de programmation d'applications Web auprès de professionnels de l'informatique et dans l'enseignement supérieur. D'autre part, il mène des projets de recherche en culture de la communication électronique financés par l'Union Européenne. A l'heure de la publication de cet ouvrage, il est également en cours de création d'une entreprise de design pour la découpe et la gravure au laser.