Acheter une villa avec un trombone

De Wiki livre Netizenship
Révision datée du 22 juillet 2016 à 10:41 par Heriche (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Notions-clés :troc, culture du don, valeur d'usage,marketing en ligne, success story,interaction.

Profils-clés :One Red Paperclip.


Acheter une villa avec un trombone.

Robert Kennedy a dit un jour[1] : « Certaines personnes voient la réalité et disent pourquoi ? Moi je rêve à l'impossible et je dis pourquoi pas ? »

Que faire avec une connexion internet ? Apprendre, lire, regarder, écouter, échanger, s'évader, dialoguer avec ses amis, entretenir un réseau professionnel, partir à la découverte du monde… Et, pourquoi pas, échanger un trombone contre une maison !

Kyle l'a fait. Ce jeune blogueur canadien a réussi à échanger un trombone rouge pour un peu mieux, puis encore mieux, jusqu'à obtenir une belle maison avec le coup de pouce du réseau des réseaux. Le plus étonnant, c'est qu'en réalisant cet exploit, il a fait tout ce dont nous avons parlé précédemment : il a voyagé, il s'est ouvert au monde et aux autres, il a dialogué, il a échangé dans tous les sens du terme et il est ressorti de l'expérience enrichi, là aussi dans tous les sens du terme…

Reprenons. En une année et précisément 14 échanges, son trombone rouge est devenu une maison après avoir été, entre autres et successivement : un stylo, une poignée de porte, un réchaud, un générateur, une motoneige, un après-midi avec Alice Cooper et enfin un rôle au cinéma…

Chaque échange se déroulant dans une ville différente, ce pari a beaucoup fait voyager le jeune Kyle et l'a amené à rencontrer des gens avec qui il a beaucoup partagé. Il a utilisé la bonne vieille méthode du troc « fondé sur le véritable échange, la communication, le dialogue et l'attachement »[2].

Il a tenu quotidiennement un blog[3] relatant son expérience et a ainsi suscité l'interaction et la sympathie d'un grand nombre de lecteurs ainsi qu'une bonne dose de reconnaissance. Voici l'épopée folle et exhaustive de ce petit bout de métal rouge et de son propriétaire éphémère à travers la Toile. La métamorphose moderne de la citrouille en carrosse !

Kyle MacDonald est entré dans le Guinness des records 2008, dans la catégorie « Most successful Internet trade” (échange internet ayant eu le plus de succès).

Nota bene : il serait impossible que tous passent par ce chemin pour avoir une maison. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'internet permet de développer ses talents sociaux et de provoquer le destin.

L'échange, en 14 étapes[modifier]

Tout a commencé le 14 juillet 2005 :

  • Kyle va à Vancouver et échange le trombone contre un stylo en forme de poisson ;
  • il troque ce stylo le jour même contre une poignée de porte sculptée à la main qu'il surnomme « A Knob-T » ;
  • 25 juillet 2005 : il se rend à Amherst (Massachusetts), chez un ami pour échanger « A Knob-T » contre un réchaud de camping Coleman (avec carburant) ;
  • 24 septembre 2005 : il va à San Clemente en Californie et échange le réchaud de camping contre un générateur Honda 1000 W ;
  • 16 novembre 2005 : il échange au Maspeth Queens (New York) son générateur contre un baril vide, une reconnaissance de dette pour remplir le fût de bière et une enseigne néon siglée Budweiser. Il donne à son pack le petit nom de « One instant party » ;
  • 1er décembre 2005 : il troque sa « One instant party » au Québec auprès de Michel Barrette (personnalité de la radio) contre une motoneige Ski-Doo ;
  • 5 décembre 2005 : il échange la motoneige contre un voyage de deux personnes à Yahk, en Colombie-Britannique ;
  • 7 janvier 2006 : il échange la deuxième place du voyage à Yahk contre une fourgonnette ;
  • 22 février 2006 : il troque sa fourgonnette contre un contrat d'enregistrement avec Metal Works à Toronto ;
  • 11 avril 2006 : il échange son contrat d'enregistrement avec Jody Gnant contre un an de loyer à Phoenix, en Arizona ;
  • 26 avril 2006 : il troque son loyer d'un an à Phoenix contre un après-midi avec Alice Cooper (chanteur de rock américain) ;
  • 26 mai 2006 : il troque cet après-midi avec Alice Cooper contre une boule à neige motorisée KISS ;
  • 2 juin 2006 : il troque la boule à neige KISS auprès de Corbin Bernsen, un ardent collectionneur, contre un rôle dans un film. Il montre en passant que la valeur sentimentale d'un objet n'a pas de prix ;
  • 12 juillet 2006 : enfin, il échange son rôle au cinéma contre une maison de deux étages à Kipling, en Saskatchewan, au Canada.
  • Kyle a dit : « J'ai toujours voulu avoir ma propre maison et c'est comme ça que j'ai décidé d'y arriver. »

L'enseignement à tirer de cette histoire[modifier]

Internet permet d'aller plus loin, de dépasser les contingences physiques. Interactif, il permet d'échanger, de partager et d'amplifier la nature des transactions. Le potentiel des réseaux est immense, encore largement inexploité et parfois inattendu, comme le démontre cette expérience. L'apparente facilité de l'aventure de Kyle demande néanmoins du temps, un peu d'imagination, de la créativité et de la patience. Et les applications sont infinies.

L'un des messages à retenir est que certains objets de collection prennent de la valeur sur internet. Cela est vrai même si certains objets ont peu de valeur pour vous, comme la boule de neige motorisée Kiss. Aujourd'hui, non seulement il est possible de tout vendre sur des sites d'enchères, mais aussi et surtout, on peut mieux évaluer la valeur des choses, car les transactions laissent des traces et les sites de passionnés abondent... Comment faire ? Prendre le temps d'évaluer combien d'autres internautes ont été prêts à payer pour un objet similaire.

Internet fait tomber les intermédiaires et donne à chacun la possibilité de reconnaissance de son patrimoine, à sa juste valeur.

Liens externes[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. Robert Kennedy citant George Bernard Shaw, le 13 mars 1968.
  2. Article « Kyle MacDonald », Wikipedia (consulté le 24.09.2014).
  3. Le site de Kyle :Red Paperclip.One Red Paperclip