Comparaison windows et voiture

De Wiki livre Netizenship
Révision datée du 21 août 2011 à 15:16 par Move (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le culte de la privatisation à l'ère du numérique[modifier]

«Lors d'un salon informatique (ComDex), Bill Gates a comparé l'industrie informatique avec l'industrie automobile et est arrivé à la conclusion suivante:

"Si General Motors avait eu la même progression technologique que l'industrie informatique, nous conduirions aujourd'hui des autos coûtant 25 dollars et parcourant 1000 miles avec un gallon d'essence."

À ceci répondit ouvertement General Motors lors d'une conférence de presse:

"Si General Motors avait développé sa technologie comme Microsoft, les voitures que nous conduirions aujourd'hui auraient les propriétés suivantes:

1] Votre voiture aurait un accident sans raison compréhensible 2 fois par jour.

2] Chaque fois que les lignes blanches seraient repeintes, il faudrait racheter une nouvelle voiture.

3] Occasionnellement, une auto quitterait l'autoroute sans raison connue, il faudrait simplement l'accepter, redémarrer l'auto et reprendre la route.

4] Parfois, lors de manœuvres particulières, comme par exemple prendre un virage à gauche, l'auto irait simplement tout droit puis refuserait de repartir. Pour remédier à cela, il faudrait procéder à un échange standard du moteur.

5] Les autos ne seraient livrées qu'avec un seul siège, car il faudrait choisir entre "Car95" et "CarNT". Chaque siège supplémentaire devrait être commandé à l'unité.

6] Apple développerait des voitures fonctionnant à l'énergie solaire, fiables, cinq fois plus rapides et deux fois plus légères. Mais elles ne pourraient emprunter que 5% des routes à cause des actions frauduleuses de Microsoft.

7] Les témoins d'huile, de température, et de batterie seraient remplacés par un témoin unique... "Défaillance Générale".

8] Les sièges exigeraient que chaque passager soit de la même taille et de même poids.

9] L'airbag demanderait "Êtes-vous sûr ?" avant de s'ouvrir.

10] Occasionnellement, la condamnation centralisée de la voiture se bloquerait. Vous ne pourriez alors la rouvrir qu'au moyen d'une astuce, comme par exemple: simultanément tirer la poignée de porte, tourner la clé dans la serrure et d'une autre main attraper l'antenne radio.

11] General Motors vous forcerait à acheter avec chaque voiture un jeu de carte routières DeLuxe de la Société Rand MacNally (depuis peu filiale de la General Motors), même lorsque vous ne le souhaitez pas ou n'avez pas besoin de ces cartes. Au cas ou vous ne prendriez pas cette option, la voiture roulerait 50% moins vite. À cause de cela General Motors deviendrait une cible fréquente de procès.

12] À chaque fois que General Motors sortirait un nouveau modèle, chaque conducteur devrait réapprendre à conduire, car aucune des commandes ne fonctionnerait exactement comme dans le modèle précédent.

13] Enfin, il faudrait appuyer sur le bouton "Démarrer" pour stopper le moteur."»


Conclusion : tout d'abord, même si l'histoire peut faire (sou)rire, elle reflète le choc culturel entre entreprises qui privatisent la matière (les voitures) et entreprises qui privatisent l'information (ici: les codes logiciels). Or le vrai débat est celui du choix entre culture de la privatisation ou culture de la liberté et du partage de l'information.

Sources (en option)[modifier]

http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/section1/sujet164433.htm

Autres documents pour usages complémentaires (en option)[modifier]

Non disponible pour le moment