Mentions légales (Citoyens du Net) : Différence entre versions

De Wiki livre Netizenship
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Image:]]Ynternet.org est une fondation dédiée à la recherche et formation en comportements dans le monde numérique, alias eCulture. Elle vise à démontrer les liens fondamentaux entre internet et Copyleft. Depuis 1998, elle s'engage en Europe et Afrique, et compte plus de 30 projets internationaux à son actif, réalisés avec succès.  
+
[[Fichier:Ynternet.org|vignette]]
 +
Ynternet.org est une fondation dédiée à la recherche et formation en comportements dans le monde numérique, alias eCulture. Elle vise à démontrer les liens fondamentaux entre internet et Copyleft. Depuis 1998, elle s'engage en Europe et Afrique, et compte plus de 30 projets internationaux à son actif, réalisés avec succès.  
  
 
Parmi les membres de son conseil scientifique, Richard Stallman fondateur du mouvement logiciel libre, Antoine Moreau cofondateur de la licence Art Libre, Florence Devouard, présidente honoraire de la fondation Wikimedia qui gère ''Wikipedia'', et de nombreux autres pionniers du bien commun dans la société de l'information.
 
Parmi les membres de son conseil scientifique, Richard Stallman fondateur du mouvement logiciel libre, Antoine Moreau cofondateur de la licence Art Libre, Florence Devouard, présidente honoraire de la fondation Wikimedia qui gère ''Wikipedia'', et de nombreux autres pionniers du bien commun dans la société de l'information.
  
[[Image:]]Les Licence Art Libre (utilisée pour ce livre) et Creative Commons BY-SA (utilisée sur ''Wikipedia'' notamment) autorisent expressément la copie et diffusion grâce à l’autorisation des ayants droit. Cette pratique est surnommée le Copyleft. Elle s’est généralisée notamment dans l’enseignement et sur l'Internet. Elle provoque une hausse importante du partage et des échanges d’œuvres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui plus facile et plus favorable pour leur développement social, culturel et professionnel.  
+
[[Fichier:Livre|vignette]]
 +
Les Licence Art Libre (utilisée pour ce livre) et Creative Commons BY-SA (utilisée sur ''Wikipedia'' notamment) autorisent expressément la copie et diffusion grâce à l’autorisation des ayants droit. Cette pratique est surnommée le Copyleft. Elle s’est généralisée notamment dans l’enseignement et sur l'Internet. Elle provoque une hausse importante du partage et des échanges d’œuvres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui plus facile et plus favorable pour leur développement social, culturel et professionnel.  
  
 
Le Copyleft favorise les artistes et les éditeurs, et la peur que la copie à grande échelle tue les revenus des artistes et producteurs n'est pas justifiée dans les faits. Globalement, on peut mieux gagner sa vie en adoptant progressivement et profondément la culture du Copyleft.  
 
Le Copyleft favorise les artistes et les éditeurs, et la peur que la copie à grande échelle tue les revenus des artistes et producteurs n'est pas justifiée dans les faits. Globalement, on peut mieux gagner sa vie en adoptant progressivement et profondément la culture du Copyleft.  

Version du 9 avril 2013 à 21:32

Ynternet.org est une fondation dédiée à la recherche et formation en comportements dans le monde numérique, alias eCulture. Elle vise à démontrer les liens fondamentaux entre internet et Copyleft. Depuis 1998, elle s'engage en Europe et Afrique, et compte plus de 30 projets internationaux à son actif, réalisés avec succès.

Parmi les membres de son conseil scientifique, Richard Stallman fondateur du mouvement logiciel libre, Antoine Moreau cofondateur de la licence Art Libre, Florence Devouard, présidente honoraire de la fondation Wikimedia qui gère Wikipedia, et de nombreux autres pionniers du bien commun dans la société de l'information.

Les Licence Art Libre (utilisée pour ce livre) et Creative Commons BY-SA (utilisée sur Wikipedia notamment) autorisent expressément la copie et diffusion grâce à l’autorisation des ayants droit. Cette pratique est surnommée le Copyleft. Elle s’est généralisée notamment dans l’enseignement et sur l'Internet. Elle provoque une hausse importante du partage et des échanges d’œuvres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui plus facile et plus favorable pour leur développement social, culturel et professionnel.

Le Copyleft favorise les artistes et les éditeurs, et la peur que la copie à grande échelle tue les revenus des artistes et producteurs n'est pas justifiée dans les faits. Globalement, on peut mieux gagner sa vie en adoptant progressivement et profondément la culture du Copyleft.

Essayez : en application de la Licence Art Libre ou la Creative Commons BY-SA, vous pouvez reproduire et adapter intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, tant qu’il est fait mention des auteurs, de l’éditeur et de la licence.


Vous avez prévu de reproduire et/ou modifier un ou plusieurs articles de cet ouvrage ?

Voici la mention complète de la licence (un article complet ou plus) pour tous usages, qui est obligatoire.

Copyright Théo Bondolfi & divers contributeurs. Edition Ynternet.org, collection eCulture. Détails des contributions et des droits d'usages : voir sur www.netizen3.org. Cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org Version 1.0 – ISSN 1664-4158


Un ouvrage pédagogique réalisé avec le soutien de :

Logo SER French transparent.png

LogoVD-bichrome.jpg Leonardo-transparent.jpg

Ce livre répond aux exigences écologiques du label Imprim'Vert :

Mini logo v1 CMJN.jpg

Pourquoi et comment acheter ce livre ?

Pourquoi l'acheter s'il est en libre accès sur le web et que tous le monde peut le copier ?

  • Pour le plaisir d'annoter, de lire dans le train ou en vacances sur un support non numérique...
  • Pour qu'il puisse mieux passer de main en main, vu qu'un livre bien relié dure plus longtemps qu'une copie d'imprimante.
  • Pour participer à cette œuvre collective. Acheter prend alors une dimension politique : vous lui permettez de mieux exister, vous donnez les moyens aux auteurs de continuer à coordonner sa mise à jour et ses extensions : traductions, illustrations, déclinaisons sous forme de film...

Comment l'acheter ?

Depuis la page web [www.netizen3.org] En librairie, en donnant le numéro ISSN.

Et, pourquoi pas, via l'économat de votre école ?

Imprimé sur demande et livré en 2 à 10 jours, nous évitons ainsi les pertes dues aux vieilles versions.

Enfin, pour saluer les auteurs et éviter le papier, vous pouvez le télécharger et faire un don.